En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Action culturelle

Risques auditifs : tous concernés!

Par SYLVAIN SAMSON, publié le lundi 27 novembre 2017 21:29 - Mis à jour le lundi 27 novembre 2017 21:30
Tête acoustique, prêt du Rectorat de Nantes et de l'ARS Pays de Loire.
Semaine dédiée à la prévention des risques auditifs : 20-24 novembre 2017 [Photo : tête acoustique, prêt du Rectorat de Nantes et de l'ARS des Pays de Loire.]

La semaine dédiée aux risques auditifs s’est déroulée du 20 au 24 novembre au collège.

Cette action, menée en co-animation avec Mme Noyer, infirmière du collège, a permis d’aborder cette question avec l’ensemble des élèves de 5e et 3e.

4 axes ont permis de décliner la prévention des risques auditifs auprès des collégiens :

  • Un audit, constitué de 14 questions, anonyme, permettant de tracer une photographie des pratiques.
  • Le visionnage d’une vidéo de deux minutes trente dédiée à la présentation de la physiologie de l’oreille.
  • Le test d’appareils audios des élèves (téléphone en particulier), afin de mettre en avant leur dangerosité potentielle.
  • Débat autour de présentations graphiques (échelles d’intensité, durée maximum d’exposition).

Les classes ont montré une implication très positive ; le traitement statistique de l’audit permettra un retour sur cette semaine de l’audition lors du second semestre. Le test de certains appareils a pu montrer, de manière très concrète et explicite, la dangerosité prolongée d’une écoute par casque (seuil de danger permanent au-dessus de 90 Db =  pour 90% des téléphones testés), voire d’extrême danger (supérieur à 103 dB) pour certains appareils, d’autant plus que la puissance n’est pas synonyme de qualité.

Un certain nombre de lieux communs, de présupposés a ainsi été abordé, remis en cause. D’autres perspectives ont été ouvertes, autour du spectre des fréquences par exemple, des acouphènes, des risques liés à certains métiers, le constat que chacun était concerné, par un proche, de la famille, une expérience personnelle ; elles ont rappelé à quel point nous étions tous des acteurs de la prise de conscience collective autour des risques auditifs.

Pièces jointes
Aucune pièce jointe
Catégories
  • PROJETS